Dans les pas de ma famille, sur les sentiers de St Sauveur…

IMG_1505

 

Cette randonnée fut spéciale pour nous pour deux raisons: la première c’est que nous avons marché, tout le jour durant, sur les terres de mes ancêtres, là où a vécu et où vit encore, une grande partie de ma famille maternelle. Se balader au travers de ses racines revêt quelque chose de particulier et je comprend encore plus à présent l’importance que revêt la terre de ses origines, pour tant de peuples de part le monde. La société occidentale se perd dans tant de découvertes (et peut-être nous les premiers) que l’on oublie souvent de regarder d’où l’on vient, de quel endroit du monde on tient ses atouts, ses forces et ses faiblesses. Bref, cette marche à travers le temps familial m’a emplie d’une belle énergie, toujours avec Bruno en écho à mes côtés.

De St-Sauveur, village de mes grands-parents et de leurs quatre enfants en leur temps, jusqu’à Ellezelles, en passant par Frasnes, village de mes cousines et leurs famille, nous avons déambulé, de champs en champs, de sentier enchanté en sentier pentu, de fermes en fermes, de plaines à perte de vue, qui rejoignent à l’horizon les cîmes des arbres qui tendent leurs branches vers la fin de l’hiver, sous les nuages et le soleil oscillant…

Nous avons rarement vu autant de fermes disséminées ici et là, par dizaines, et sans doute par centaines si nous avions marché quelques jours durant. Les bois de la région sont agrémentés de culture, de sculpture, de contes créés par tout les artistes de l’endroit. Des sorcières qui cherchent un balai oublié, des lutins qui gardent la forêt, et des diables pour vous détourner du chemin… Au Dieu des monts, où l’on atteint un calvaire (représentation du Christ) en hommage aux voyageurs des temps passés, qui parcouraient le monde sans savoir si la vie les ramènerait un jour chez eux. Cela peut sembler par trop enfantin, nous avons trouvé cela magique et amusant, original et sympathique de la part de tout ces gens, de faire partager leur amour de l’endroit via des mondes imaginaires et des histoires à marcher sans fin…

 

Le pays des collines, comme on l’appelle, ne se lasse pas de vous émerveiller, et vous réserve bien des surprises sur le chemin! C’est ainsi qu’en commune d’Ellezelles, au début d’un sentier, nous croisons une voiture, qui s’arrête sur le bas-côté. Une tête sympathique apparaît à la vitre, un monsieur d’une soixantaine d’années au grand sourire qui nous lance:

– « Mais je vois que vous lisez un bien beau livre! » (référence à notre guide de randonnée de Wallonie)

Moi: – « Oui c’est un beau temps pour marcher et nous aimons ça!! »

Lui:  » C’est moi qui ait écrit ce livre » toujours avec un grand sourire…

Nous: « Heu ah bon??? » (sous entendu: c’est ça il se fout de nous, la bonne blague hahahahaha)

Lui: « Oui oui d’ailleurs vous avez aussi celui du Hainaut je l’ai écrit aussi! »

Nous:  » Oui oui c’est super, on adore dès qu’on peut on va marcher! »

S’en est suivi une discussion d’une petite demi-heure sur les environs, les balades, ce que ce monsieur et ses amis font depuis des années pour l’environnement, la marche, les lieux. Ils ont restauré des tas de sentiers, parlementent pendant des années parfois pour restaurer certains chemins (au grand dam des agriculteurs qui eux n’aiment pas ça: pas de pas dans mes champs parsemés de pesticide svp! ). Il nous donne sa carte pour que nous puissions lui signaler des « erreurs » depuis le temps qu’il a écrit ses livres (terrain en construction, passage barré etc etc..) De fait, nous avons bel et bien rencontré monsieur Michel Richart, principal auteur de notre Graal, nos bien aimés guides de randonnée de Belgique. Il est ravi de voir des jeunes sur le chemin, nous sommes ravis de rencontrer un véritable amoureux de la nature. La relève est assurée lui assure-t-on, le seul problème est le temps que nous pouvons y consacrer…

Le pays des Collines, un pays plein de ressentis et de surprises… Nous finirons notre randonnée par un passage au cimetière de St-Sauveur, là où repose désormais mon grand-père. Un hommage en quelque sorte à sa région et à lui, qui a tant vécu, bien plus que nous ne pourrons jamais le comprendre. Ensuite, c’est chez ma grand-mère que nous passerons la fin de l’après-midi, à raconter nos impressions et nos rencontres…

Une randonnée au sens intime du terme et cela fait du bien de découvrir vraiment ce que depuis toute petite, on pressentait à peine. Un endroit de la terre où sa marque est déjà posée mais qu’il faut mériter.

Bienvenue chez nous!

Les photos

 

IMG_1667

Publicités
Catégories : Belgique | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Dans les pas de ma famille, sur les sentiers de St Sauveur…

  1. Un des plus beaux coups de plume ! On a vraiment envie de rencontrer l’une ou l’autre sorcière au détour d’un de ces chemins

  2. Sylvie

    Oh comme c’est joli, tout çà…et quelle drôle de rencontre…;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :