A bon pied, Beloeil!

 

IMG_2401

La randonnée qui nous emmène du parking du château de Beloeil jusque Stambruges est placée sous le signe du vert nous sillonnerons des bois et des parcs immenses quasiment toute la journée. Cela nous change des randonnées précédentes et cela fait du bien de varier de paysage.

Parmi les grands noms de notre forestière randonnée, nous traverserons tout d’abord la forêt domaniale de Stambruges: charmante et haute en arbres et en couleurs, je vous livre quelques uns de ces secrets via notre incontournable guide:

« La forêt indivisé de Stambruges forme un vaste massif d’environ 450 hectares. Les feuillus en couvrent les 3/4 alors que les pins sylvestres et les mélèzes constituent la population des résineux. Les chevreuils y abondent. Au coeur de cette forêt, la fontaine bouillante est un site pittoresque et réputé. Des bulles surgissent régulièrement à la surface de l’eau limpide à la suite d’un phénomène tout à fait naturel: elles proviennent d’une nappe souterraine d’eau chaude qui s’échappe à travers une faille. Mais ce spectacle curieux a inspiré la légende d’une princesse engloutie, corps et attelage, une nuit de vendredi saint, au terme d’un rendez-vous galant avec le « Grand Diable », surnom du prince Antoine de Ligne. La malheureuse princesse continuerait à respirer au plus profond des sables mouvants… »

Topo-guide de randonnées en boucles. Province du Hainaut. P 117

 

IMG_2343

S’ensuivra la partie qui longe le canal Blaton-Ath, pour nous donner envie de pique niquer au bord de l’eau. Le coin est calme, pas loin d’une ancienne briqueterie. C’est en marchant que l’on redécouvre aussi les industries du passé, les anciens modes de vie, tout ce dont nous avons hérité et qui aujourd’hui a disparu en majorité, remplacé par de grosses industries de pointe, de la production en masse et un coût salarial moindre. Le passé regorgeait d’erreur que nous avons tenté de corriger, avant d’en commettre des plus grosses encore, comme des enfants mal élevés qui n’ont rien retenu des leçons. Se poser un peu au bord du passé et réfléchir en laissant ses pensées s’écouler tel le cours d’eau à nos pieds, voilà qui ferait beaucoup du bien à la majorité de l’humanité. Humanité qui passe son temps à le perdre et à engranger de l’argent pour un faux bonheur stimulé par la société.

Nous philosophons souvent en marchant, la nature inspire, nous fait respirer et libère le cours des réflexions intérieures. Tout comme il y a un an, lorsque le voyage nous apprenait chaque jour un pan de culture différent, un pan de vie, un pan d’humanité d’Asie. Aujourd’hui, c’est sur les chemins de notre pays que nous réfléchissons toujours au moyen de changer profondément les rouages de cette société. Essayez et vous verrez, la nature vous ramène à l’essentiel. Point besoin de trop travailler si le bonheur est fourni par deux pieds. Point besoin de confort si on envisage de pouvoir dormir dehors. Nul besoin de matériel à foison, lorsque quelques légumes, des arbres, des champs, un feu, une plume et un cahier peuvent vous ouvrir les yeux sur le monde dans lequel nous grandissons. Il faut se changer soi pour pouvoir changer le monde et c’est un processus qu’il est grand temps d’enclencher. Mais nous y reviendrons, nous n’en sommes qu’au début d’une lente révolution.

La troisième et magnifique partie de notre journée, c’est l’immense parc du Château de Beloeil. Nous y entrons par un petit sentier, un de ces sentiers qui courent à travers les champs et les arbres et dont on ne sait jamais très bien vers quelle direction il nous emmène. Pour l’heure, nous nous arrêterons devant deux bâtiments ruinés, qui étaient en fait les pavillons de garde du château. Nous nous trouvons à ce moment devant l’allée de la Grand’Vue; elle fait cinq kilomètres de long et cette perspective constituait auparavant l’axe principal du château de Beloeil. Nous emprunterons cette longue, très longue allée avant de bifurquer sous le couvert des arbres du parc, pendant encore deux petites heures. Nous ne croisons personne en cet après midi, pourtant c’est un des endroits les plus romantiques que nous ayons traversés: les chemins sont entretenus, le printemps a amené ses couleurs et son vert feuillage sous les nuages…  Tant mieux pour nous qui seront les seuls à goûter ces beautés. Nous ressortirons pour nous trouver face à un lac, en vis à à vis du château. Un autre être humain s’y balade, amoureux de la nature certainement. Le château de Beloeil en impose dans le décor et pour une âme romanesque, il est aisé d’imaginer mille intrigues et rebondissement en ce décor d’antan… Pour clôturer, un extrait encore sur les origines de ce lieu enchanteur:

« Cet itinéraire promène longuement le randonneur sur les terres ancestrales du Prince de Ligne. En effet, cette famille aristocratique est implantée à Beloeil depuis le 14ème siècle et le château, sous sa forme actuelle, a été construit au 18 ème. C’est le prince Charles-Joseph qui fera remanier le manoir primitif pour conférer aux bâtiments la distinction classique conforme à la vie mondaine de cette époque raffinée. Mais ce sont sans doute les fameux jardins à la française qui font la réputation du domaine. Bassins et canaux, alimentés par les eaux de la Hunelle, parterres et charmilles composent une architecture harmonieuse qui ne manque pas de rappeler les jardins de Versailles. « 

Topo-guide des randonnées en boucle. Province du Hainaut. P 114.

 

IMG_2427

 

Les photos

 

Publicités
Catégories : Belgique | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “A bon pied, Beloeil!

  1. Un très beau château, une propriété qui vaut plus que le détour et pour la (toute petite) histoire, le grand-père de Bruno (mon papa) était un ami du Prince Antoine de Ligne sur les genoux duquel je me suis un jour retrouvée, enfant, au Rwanda… c’était il y a très longtemps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :