Quelques pensées…

Voici quelques réflexions… Ce ne sont pas des paroles d’Evangile, des vérités premières… Libre à vous de les critiquer, je pourrai moi-même changer d’idées, comme on dit « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis! »

Mais, surtout hein, pour une fois que je dis ce que je pense… et en plus par écrit!:-)) Profitez-en!!! :-))) c’est du super Nounours (ça c’est Elo qui le dit:-) )

Trêve de plaisanteries…;-) ……..

Après ces quelques mois de voyage, voici les quelques réflexions qui me sont passées par l’esprit.

Nous avons considéré dès notre départ ce voyage comme des vacances, mais il est bien plus que cela. Beaucoup de gens partent en vacances un mois, deux semaines,quelques jours…Elles permettent en général de s’évader du quotidien et de ses contrariétés (celles du quotidien ou de soi, bien que celles de soi-même viennent souvent du quotidien, enfin vous me comprenez, tout est mêlé). C’est en fait une pause que l’on fait pour ne penser à rien, se détendre pour repartir de plus belle par la suite.

Notre pause, parce que nous devrons bien entendu reprendre (voir réapprendre) un travail par la suite, est bien plus longue et nous permet bien plus que l’évasion de quelques semaines.
Nous sommes partis maintenant depuis plus de quatre mois et notre rapport au temps a beaucoup changé. Non pas que nous ayons tout le temps, nous avons des impératifs, imposés par les durées de nos visas, mais nous avons le temps de faire autre chose que d’oublier notre quotidien. Le recul avec ce que nous avions l’habitude de vivre au jour le jour est tellement grand que nous avons le temps de penser, de réfléchir à bien d’autre choses que d’habitude. Quatre mois peuvent passer très vite dans le quotidien habituel, ici nous vivons tellement d’expériences nouvelles et différentes en peu de temps que l’on a la sensation d’ avoir vécu certains évènements il y a longtemps déjà: des steppes mongoles, des villes chinoises et la France et l’Italie nous semblent des voyages lointains tellement nous sommes dans un monde différent.
Ce quotidien passé n’est plus présent dans nos esprits et les moments les plus propices à la réflexion sont la marche (bien sûr!) mais tout autant les longs voyages en train et en bus que nous faisons plus qu’il n’en faut.

Cet ensemble (expérience, temps, recul) nous permet une reflexion profonde sur nous même et sur ce qui nous entoure.
Que représente notre travail, nos amis, notre famille, notre vie? Autant de questions que nous, je pense, ne prenons pas toujours le temps de nous poser dans notre vie belge.

Ce voyage nous permet de mieux nous connaître, mieux comprendre ce que nous voulons vivre. Je ne dis pas « être » parce que selon moi c’est un verbe d’état et qu’il serait dommage de rester figé « dans un certain état ». Vivre implique de l’action, quelqu’ elle soit, que ce soit par le voyage, la mise en place de projets ou d’activités quelconques, tant que cela représente ce que nous voulons vivre.

Ce temps consacré à penser me permet aussi de me rappeler à quel point amis et famille sont importants. Un certain dicton dit « loin des yeux, loin du coeur », je pense plutôt qu’être loin (enfin vivre…) permet justement de se rappeler à quel point quelques personnes nous sont chères. Des souvenirs lointains réapparaissent, le recul permettant des les analyser à leurs justes valeurs et de remettre les choses à leur place.

On dit que le voyage change (ou encore fait évoluer) les gens, c’est sans doute vrai. Je dirai plutôt que le voyage permet aux gens de se retrouver simplement face à eux-mêmes, de se retrouver tout simplement. Le voyage chamboule, nos repères disparaissent et nous progressons tout en sachant très bien ce que nous avons à faire, en nous adaptant à des situations jusqu’alors inconnues, en trouvant des solutions simples à des « problèmes » quotidiens, en apprenant à nous connaître, connaître nos limites (pour ma part je n’en ai qu’une, je vous laisse deviner laquelle).

On nous a souvent dit que nous avions de la chance de vivre ce voyage, nous répondons à chaque fois en coeur que nous avons choisi de le faire, la chance n’a rien à voir là dedans. Il en va de même pour chaque projet que chacun peut se donner l’opportunité de réaliser. Il ne suffit pas de le vouloir, ça serait trop simple, mais de tout mettre en oeuvre pour y parvenir, on dit aussi  » mettre toutes les chances de son côté »…

Autres pensées:

Les attentes

En général, quand on fait quelque chose, on obtient un résultat.

Selon moi un bon scientifique est celui qui fait une expérience sans prévoir ou sans espérer un résultat.
Etre dans l’attente d’un résultat spécifique transforme l’expérience, inconsciemment ou non on va tout faire pour avoir le résultat prévu. L’expérience est alors faussée.

Avoir de trop grandes attentes peut transformer totalement ce que l’on vit en un heureux moment, si le résultat est celui attendu, ou en un mauvais si le résultat est en deça des espérances.

Bien sûr, pour certains résultats, il est nécessaire de tout mettre en oeuvre pour que ceux ci arrivent à la hauteur des espérances attendues comme les examens, les demandes administratives ou autres résultats de genre.

Mais il y a des expériences pour lesquelles il n’y a pas de résultat bon ou mauvais, ce qui est là est là, il n’y a pas d’attentes à avoir.
C’est le cas selon moi dans le voyage (tiens donc!).

Il ne faut pas s’attendre à voir les plus belles choses du monde en rencontrant des gens magnifiques. Chaque espérance que l’on s’impose nous conditionne et transforme ce que nous vivons.
En s’attendant à vivre ou à voir des choses magnifiques, on ne peut qu’être déçu et ronchonner tout au long du voyage. N’est ce pas en s’attendant à ne rien voir d’exceptionnel que nous sommes parfois les plus ravis?
Soyons simplement heureux de voir tel ou tel paysage, profitons de chaque instant, de chaque rencontre le plus simplement du monde comme si rien n’avait pu avoir lieu.

Il y a toujours des paysages plus beaux que les autres, mais pour s’en rendre compte, nous devons de toute façon tous les voir.

Alors autant profiter de tout ce que nous pouvons voir!!

Publicités
6 Commentaires

6 réflexions sur “Quelques pensées…

  1. Maman

    Bruno, j’aime beaucoup TOUT ce que tu as écrit ici. Tes pensées sont vraiment celle d’un sage. J’espère que tu écriras encore souvent… Mais heureusement qu’Elodie nous a mis sur la voie de tes pensées car tu es trop modeste et elles se cachent là où on ne va pas voir systématiquement… Gros bisous et grand bravo pour ta (votre) façon d’appréhender les gens et les choses.

  2. Quelle belle vision des choses Bruno. Tu te rappelles quand tu étais en Optimist on (les parents) te surnommait le philosophe. Mais peut-être ne l’as-tu jamais su. SI beaucoup, pas tous bien entendu, n’ont vu en toi jusqu’à présent, que le copain gentil, serviable et souriant, j’espère qu’ils découvriront par ces lignes l’être profond et sensible.
    Continue à nous transmettre tes (vos) pensées qui nous permettent de nous remettre également en question.
    Gros bisous à tous les deux.

  3. cath!

    bon ben voila, j’ai les larmes aux yeux..et ce n’est pas la première fois que ta plume me fait cet effet! mais en positif hein!! je connaissais deja, heureusement, (sinon bonjour le torent) ton coté sensible et profondément intelligent, je ne suis donc pas vraiment etonnée de ce que tu nous offres à lire, mais je voulais quand même t’encourager à poursuivre tes écrits! tu sais trouver les mots justes pour exprimer tes pensées et c’est un don finalement assez rare! je t’embrasse fort mon brubru! et plein de bisous à ma chouchou aussi evidemment dois-je le dire! je vous aime fort, soyez heureux dans vos tribulations! je viens bientot vous embêter mwhahhaha!!

  4. Huart

    La marche!

  5. Arnaud

    J’étais passé à côté de cet article. Il me plaît beaucoup. Au fait, j’aime bien le passage où tu indiques que la chance n’a rien à voir avec votre voyage. Comme tu dis : vous avez choisi et préparé ce type de voyage, et non pas gagné à une loterie, et ça ça fait une grande différence.

  6. Sébastien (un vieux pote de Bruno)

    Et bien Bruno, çà fait un petit moment que je vous suis, çà et là sans trop farfouiller sur le blog, la je tombe sur l’article et franchement je me dis que vous avez de la chance tout les deux. C’est une expérience de vie que vous faites là … Je vous envie énormémément.
    Vous ne l’oublierez jamais, çà s’est sur … Je t’ai toujours connu Globbe-Trotteur (Sénégal,…) et altruiste … v’là qu’en plus tu as une jolie plume …

    Change rien mec.

    Sébastien, un vieux pote qui garde toujours un oeil sur certaine de ses rencontres !

    PS : Si vous revenez ( 🙂 ), va falloir qu’on s’en boit une et que vous me racontiez tout çà

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :